Rechercher
  • Communauté de Communes DRAGA

    Du Rhône aux Gorges de l'Ardèche
  • Communauté de Communes DRAGA

    Du Rhône aux Gorges de l'Ardèche
  • Communauté de Communes DRAGA

    Du Rhône aux Gorges de l'Ardèche
  • Communauté de Communes DRAGA

    Du Rhône aux Gorges de l'Ardèche
  • Communauté de Communes DRAGA

    Du Rhône aux Gorges de l'Ardèche

Ambroisie : la lutte est loin d'être terminée !

Catégorie(s) Environnement Rédigé le jeudi 24 mai 2018

La région Auvergne-Rhône-Alpes fait face à l'impact sanitaire croissant des pollens d'ambroisie, plante invasive à l’origine de fortes réactions allergiques qui se déclarent d’août à octobre. Les fréquences d'apparition de cette allergie ont doublé entre 2004 et 2014 dans les zones fortement exposées à ces pollens.En 2016, près de 420 000 personnes d'Auvergne-Rhône-Alpes auraient eu recours à des soins ayant donné lieu à un remboursement de l’assurance maladie, pour une dépense d’environ 23 millions d’euros.

En 2018, la lutte contre l'ambroisie s'enrichie de l'intervention de FREDON Rhône-Alpes (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles), chargée par l'ARS de renforcer et d'animer les réseaux d'acteurs de terrain et également de proposer une médiation dans les situations complexes.

Qu'est ce que l'Ambroisie ?

Les ambroisies (Ambrosia artemisiifolia ainsi que d’autres espèces) sont des plantes originaires d’Amérique du Nord qui suite à leur introduction en Europe et dans d’autres régions du monde ont en partie réussi à s’établir. Les ambroisies sont monoïques : les inflorescences mâles et femelles sont sur la même plante.
Elles sont en fleur à la fin de l’été ainsi qu’en automne, leur pollinisation se faisant par le vent. En Europe la plante est fréquente dans la plaine de Pannonie, les Balkans, dans le nord de l’Italie et sur une grande partie du quart sud-est de la France.
Dans d’autres pays comme l’Autriche ou l’Allemagne, la plante est encore en propagation et probablement sur le point d’être encore plus répandue dans un futur proche.
Les analyses des pollens d’ambroisie montrent que la plante est présente autour du 45ème parallèle comme aux Etats-Unis.

Les scientifiques préoccupés par la propagation actuelle de l’ambroisie en Europe et par les nombreuses nuisances qu’elle cause, ont fondé cette société en 2009 dans le but de combiner les efforts pour :

  • Informer au sujet de la plante et de ses impacts négatifs,
  • Accroitre la collaboration, la recherche et le développement de mesures, et combattre efficacement la plante.

Pourquoi s'inquiéter ?

L’ambroisie libère de grandes quantités de pollens qui sont très allergisants et peuvent conduire à des crises d’asthme. A cause de sa floraison tardive, l’ambroisie entraîne des complications sur une longue période de temps pour les personnes allergiques.
L’ambroisie à feuille d’armoise (A. artemisiifolia) est aussi un grave problème pour le monde agricole car elle entraîne des pertes de rendements et est difficile à contrôler.

A cause des importants impacts négatifs qu’elle cause, l’ambroisie a été étudiée intensément par les scientifiques. La recherche s’est concentrée sur la biologie, la distribution de la plante et de son pollen, sur l’allergie qu’elle provoque, sur les autres impacts et sur des méthodes pour réduire efficacement sa propagation.

 

Que pouvons-nous faire ?

Si vous repérez des plantes d’ambroisie dans votre région, vous pouvez facilement les arracher et les jeter à la poubelle. Comme beaucoup de gens montrent des irritations de la peau après un contact avec la plante, il est préférable de porter des gants. Lorsque les plantes sont déjà en fleur, prenez soin de ne pas inhaler le pollen. Il est important de signaler les plus grandes populations aux autorités locales.


Tout le monde peut participer à la lutte en signalant toute présence d’ambroisie par 4 canaux différents disponibles sur www.signalement-ambroisie .fr