Rechercher
  • Communauté de Communes DRAGA

    Du Rhône aux Gorges de l'Ardèche
  • Communauté de Communes DRAGA

    Du Rhône aux Gorges de l'Ardèche
  • Communauté de Communes DRAGA

    Du Rhône aux Gorges de l'Ardèche
  • Communauté de Communes DRAGA

    Du Rhône aux Gorges de l'Ardèche
  • Communauté de Communes DRAGA

    Du Rhône aux Gorges de l'Ardèche

Salon de la Création d'Entreprise 2018 - Paroles d'élus

Catégorie(s) Développement économique Rédigé le jeudi 08 novembre 2018

Nous avons demandé au Président de la CC DRAGA, Jean Paul Croizier, mais également au Vice-Président en charge du Développement Economique, Jean François Coat de nous expliquer le Salon de la Création d'Entreprise.

Pour la troisième année consécutive, la CC DRAGA organise, en partenariat avec Pôle emploi et la Mission Locale, un salon dédié à la création d’entreprise, le Mardi 13 Novembre prochain. Le point sur cette manifestation avec Jean-Paul CROIZIER, Président de la Communauté de communes et Jean-François COAT, vice-président en charge du  développement économique. 

 

Pouvez-vous nous indiquer brièvement comment se déploie ce salon ? 

J.P.C. : Ce salon, entièrement dédié à la création d’entreprise, est conçu autour de six pôles, qui correspondent au parcours du créateur d’entreprise : émergence de l’idée, financement du projet de création, protection sociale, choix du statut juridique ou installation de l’entreprise. Nous avons fédéré environ vingt-cinq exposants, qui pourront répondre aux diverses demandes du public. La manifestation est ouverte à tous, quel que soit le stade de réflexion ou de maturation du projet de création d’entreprise. 
La lettre : C’est la troisième année que ce salon est organisé, quel bilan tirez-vous des précédentes éditions ? 
J.F.C. : Le salon a rencontré son public à chaque édition car les deux premières manifestations ont accueilli en moyenne 340 visiteurs sur la journée, ce qui est très satisfaisant ! Il y a donc une vraie demande du public pour ce type d’action. Paradoxalement, aujourd’hui, toute personne qui souhaite créer son entreprise peut obtenir sur divers sites internet de nombreuses informations, mais nous avons l’impression que le salon leur permet d’obtenir en face à face et en quelques heures les renseignements escomptés, de manière fiable. Je voudrais ajouter qu’au regard de la situation géographique de la Communauté de communes, le public vient pour moitié de l’Ardèche bien entendu, mais aussi des départements limitrophes de la Drôme, du Vaucluse et du Gard. Une grande partie de notre public est constitué de demandeurs d’emploi, mais on note que des salariés viennent aussi sur notre salon, de même que des personnes déjà à leur compte. Nous essayons de recueillir les impressions des visiteurs grâce à la diffusion d’un questionnaire. Cela nous permet de mieux cerner leurs attentes et d’améliorer chaque année le contenu de ce salon. 

Pouvez-vous nous citer un exemple ? 


J.F.C : Tout à fait. Par exemple, l’année dernière, nous avions remarqué que le public aurait aimé disposer de témoignages de créateurs d’entreprise. De ce fait, en 2018, nous allons proposer une table-ronde avec des témoignages de créateurs. Ces derniers pourront revenir sur leur parcours, nous expliquer ce qui a facilité la mise en œuvre de leur projet, nous rendre compte de ce qui a été plus difficile à surmonter… Des experts seront également présents pour apporter leur regard professionnel et mettre en évidence les facteurs clés de succès dans un projet de création d’entreprise. 
La Lettre : Pourquoi avoir développé un salon de la création d’entreprise ? 
J.P.C. : La Communauté de communes a fait le choix d’orienter son action relative au développement économique aussi vers le soutien à la création d’entreprise, d’où l’organisation de ce salon. Cet appui passe également par le financement de la plate-forme d’initiative locale « Initiative Seuil de Provence Ardèche Méridionale » ou du Réseau Entreprendre Drôme Ardèche, deux structures qui accompagnent les porteurs de projet et leur octroient des prêts d’honneur. 

Le salon est issu d’une co-organisation entre la CC DRAGA, Pôle-emploi Pierrelatte-Nyons et la Mission Locale Centre Ardèche, comment cela se passe-t-il concrètement ? 


J.F.C. : Plutôt bien ! Les trois structures se connaissent bien et chacun apporte sa pierre à l’édifice, grâce à son domaine de compétences, ses contacts et son expérience. Pour travailler sur chaque nouvelle édition, nous organisons régulièrement des comités de pilotage où chaque décision est prise en commun. 
La lettre : Existe-t-il une autre forme de soutien à la manifestation? 
J.P.C. : Oui, tout à fait. La Région Auvergne Rhône Alpes soutient la manifestation depuis la première édition et nous nouons un partenariat avec certains exposants qui animent des conférences ou participent à la table-ronde. Cette année, le Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes apportera toute son expertise lors d’une conférence sur le financement du projet de création d’entreprise tandis qu’Initiative Seuil de Provence Ardèche Méridionale, AMESUD et le cabinet d’expertise comptable In Extenso nous ont aidé à organiser et à animer la table-ronde dédiée aux témoignages de créateurs d’entreprise, qui sera animée par Pôle emploi.